Tiens, tiens, j’ai envie d’un voyage de noce aventure ! Saviez-vous que le Pérou c’est à la fois des plages paradisiaques, les Andes et la forêt amazonienne ?

Lima, l’incontournable par excellence

Lima est une capitale aux nombreux atouts. Inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco, son centre historique est l’un des plus importants héritages coloniaux de toute l’Amérique du Sud. Le quartier Miraflores, qui longe la côte Pacifique, offre un cadre idéal pour des promenades sur la corniche. Et cerise sur le gâteau (de mariage) : sa gastronomie, un hit mondial !

Eveils des sens avec la gastronomie péruvienne

Le cœur du Pérou bat au rythme de sa gastronomie, désormais de renommée mondiale. Sa célèbre recette de poisson mariné au citron vert, le ceviche, fait fureur et le Pisco Sour, un cocktail aux saveurs surprenantes, jouent les stars dans les restaurants du quartier bohème de Barranco à Lima. Autre délice local, la gastronomie nikkei, ou la fusion de la cuisine japonaise et péruvienne, réunit de manière inattendue mais inévitable les deux pays que sépare l’océan Pacifique.

Le mystère des lignes de Nazca

Ces grandes lignes qui s’entremêlent dans le désert de Nazca, au sud du Pérou, interpellent. On croit apercevoir des formes géométriques ou d’animaux stylisés mais personne ne connait réellement leurs significations. D’autant plus captivant ! Si vous êtes fan de phénomènes surnaturels, ne rater pas cette étape lors de votre visite.

Le charme d’Arequipa

La cité blanche. Ainsi appelle-t-on cette ville de style coloniale où le soleil brille 300 jours par an. Elle tient sa couleur immaculée de la roche volcanique du volcan Misti qui domine la ville du haut de ses 5825 m. Elle fait partie des favorites parmi un panel de villes à l’héritage colonial exceptionnel.

Vertigineux : le Canyon de Colca

Dans la région d’Arequipa, la randonnée dans le Canyon de Colca est une expérience à vivre même si vous n’êtes pas un spécialiste de cette pratique de sport en plein air. Une plongée à 3 400 m dans un décor à couper le souffle (mais tachez de le reprendre rapidement si vous voulez pouvoir remonter) où l’on peut admirer les anciennes cultures en terrasse de l’empire Inca. Quelques villages y subsistent et offrent un refuge aux randonneurs avant d’entamer leur remontée.

perou vallée

Les légendes du lac Titicaca

Bons nombres d’histoires fascinantes ont été relatées au sujet de ces eaux sacrées. On raconte qu’un trésor y serait enseveli, tel l’Atlantis. A cheval entre la Bolivie et le Pérou, ce voyage en altitude (3 812 m) promet de belles rencontres avec des communautés aymaras et quechuas qui font perdurer les traditions sur un ensemble d’îles. Celles d’Uros ont la particularité d’être flottantes car construites entièrement à base d’un roseau tressé robuste (la totora).

Cuzco, la cité Inca

Passage obligé à quiconque voudrait se rendre au Machu Picchu, Cusco a joué une place centrale dans l’histoire du pays. On peut encore y admirer quelques reliques Inca bien que les colons y aient laissé une forte marque de leur passage, notamment avec la cathédrale de la Virgen de Asunción.

Randonnées dans la Vallée Sacrée

Un ensemble de sites archéologiques compose la Vallée Sacrée aux alentours de Cusco. Ollantaytambo figure parmi les plus impressionnants avec sa succession de terrasses qui vous mèneront au sommet d’un temple du soleil inachevé. Sur la route, vous pourrez également admirer les Salines de Maras, soit 5 000 bassins à flanc de montagne qui sont encore exploités aujourd’hui. De même, on y trouve les terrasses agricoles de Moray qui furent un centre de recherches et permirent l’acclimatation de nombreuses légumineuses (dont le fameux quinoa) aux altitudes extrêmes.

Machu Picchu, la merveille du Pérou

Chef d’œuvre de la civilisation Inca, le Machu Picchu fait aujourd’hui parti des sites les plus visités au monde. Bien qu’il soit possible d’y accéder en bus via Aguascalientes, les plus audacieux choisiront un des chemins proposés pour atteindre la citadelle (comptez des treks de 3 à 6 jours). Il est préférable de s’y rendre de bonne heure pour éviter la foule et bénéficier d’une meilleure luminosité.

Voyage en pleine jungle

Changement de décor. Depuis Cusco, l’accès idéal se fait par le panorama des Trois Croix d’Or, point de rencontre des Andes et de l’Amazonie, à 3 700 m d’altitude. On assiste progressivement au changement de relief et de climat, de la fraicheur des sommets à la moiteur de la forêt. Au départ d’Iquitos, on peut embarquer pour une croisière unique sur l’amazone. Parmi les activités proposées : au choix, pêche au piranha ou observation de l’anaconda. Frissons garantis !

Au cœur de la nature : Le parc national de Manú

Déclarée Réserve de la biosphère et Patrimoine naturel de l’humanité par l’Unesco, le Parc national de Manú s’étend sur une superficie de plus d’un million d’hectare. L’accès, restreint (20% du territoire seulement) et strictement contrôlé, se fait sur autorisation d’agences spécialisées uniquement. Cette mesure a été mise en place afin d’en protéger la richesse de sa biodiversité ainsi que ses habitants. En effet, quelques tribus perdurent, certaines en totale autarcie. De ce fait, des lois internationales et nationales les prémunissent de tout contact humain qui pourrait menacer leur intégrité. Au niveau de la faune, c’est un spectacle d’une grande beauté dont pourra profiter un petit groupe de touristes chanceux. On compte  850 espèces d’oiseaux dont le magnifique ara rouge mais aussi des loutres géantes, des caïmans noirs et il n’est pas inhabituel d’y croiser le regard perçant d’un jaguar.

Le Parc national Huascarán, ou seul face à l’immensité

Inscrit au Patrimoine mondial de l´humanité, cet ensemble de montagnes et de glaciers gigantesques, dont la plus haute, le Huascarán, culmine à 6 768 m, abrite un écosystème riche. Dans un décor enchanteur de lagunes turquoise, les lamas et les alpagas en liberté se mêlent gracieusement à une flore tout aussi singulière dont fait partie la curieuse plante puya raimondi.

Trujillo, les trésors du littoral nord

Fondée par le conquistador Diego Almagro, la cité de l’éternel printemps détient un patrimoine colonial extrêmement riche. On y admire ses casas typiques ainsi que sa place d’armes qui compte parmi les trois plus belles du pays. On peut également assister des représentations de marinera norteña, la danse péruvienne par excellence, qui représente une séduction entre l’homme et la femme (qui doit être pieds nus). L’homme peut également danser à cheval et guidera alors ses pas. Il existe pour cela une race spécifique, le caballo de paso.

Chan Chan, un peu d’archéologie

Ce vestige archéologique du royaume Chimú, qui se divise stratégiquement en neuf citadelles et palais, est sans doute la plus grande cité précoloniale d’adobe du monde. Idéalement située dans le désert, elle offre une vue spectaculaire sur l’océan Pacifique.

Surfer sur la côte nord

Pour les amoureux du surf, le littoral nord du Pérou est le spot idéal. Le sable blanc et fin auquel on ajoute un climat subtropical en fait une destination paradisiaque. Les plages de Punta Sal, Zorrito ou Mancora, dans la région de Tumbes, font partie des plus prisées. Une ambiance balnéaire chaleureuse où se côtoient surfeurs, familles et loups de mer accoutumés.

Noter cet article